La France irréformable


Les Français ont du bon sens et s’ils refusent d’être réformés c’est parce qu’ils ne peuvent pas participer à la réalisation de ces réformes.
Les réformes se discutent en cercle restreint, avec des syndicats qui représentent 11 % de la population dont 19,8 % des fonctionnaires et 8 % des salariés du privé.
Pour faire évoluer la France, il est nécessaire de faire appel à l’intelligence collective.
Les Français sont ambitieux, et ils ont du bon sens, ce qu’ils refusent c’est d’être spectateur de prises décisions.
J’ai toujours proposé de regarder ce qui se passe dans des pays plus évolués que le notre comme la Suisse et les pays du nord de l’Europe, qui utilisent la démocratie.
Ce qui bloque la France c’est son système autocratique.